L’industrie recrute

L’industrie offre de nombreuses opportunités d’emploi ! Focus sur un secteur qui bouge avec Françoise Diard, responsable de l'Observatoire paritaire, prospectif et analytique des métiers et qualifications de la Métallurgie.

Dans quels secteurs d’activité s’exercent les métiers de l’industrie ?

Les métiers de l’industrie s’exercent dans différents univers professionnels: la mécanique avec la fabrication de machines qui équiperont les entreprises par exemple ; l’automobile ; l’aéronautique, le spatial et la défense.

C’est aussi le naval et les énergies marines renouvelables, le ferroviaire, tout ce qui est lié à l’électronique, à une partie de l’informatique, à la connectique et à la cybersécurité. C’est très varié !

Développer l’A380, la voiture autonome, contribuer par de la recherche en matériaux à accélérer le fonctionnement du futur IPhone sont autant de challenges qui passionnent les équipes qui y contribuent.

Tous ces domaines sont concernés par l’innovation et évoluent en continu sous l’impulsion des nouvelles technologies et des enjeux écologiques et sociétaux.

Aujourd’hui les avions conçus consomment moins et emmènent plus de passagers en étant plus écologiques. Cela suppose de réfléchir en amont à la manière d’utiliser moins de matière pour les fabriquer : c’est notamment le travail des professionnels de la conception et des méthodes !

Comment les métiers industriels ont-ils évolué sous l’impulsion de la révolution numérique ?

Les métiers de demain exigeront des compétences différentes. L’organisation du travail change également, avec le développement du mode projet et l’utilisation des nouvelles technologies : désormais, les tests sont effectués grâce à des simulateurs de réalité virtuelle augmentée et la production à l’aide de robots, de machines à commandes numériques, de machines de fabrication additive, d’intelligence artificielle, de réalité virtuelle ou augmentée… Ces évolutions permettent de meilleures conditions de travail des salariés et qui ont la possibilité de mettre à profit leur intelligence vers des missions à plus haute valeur ajoutée.

Du fait de la globalisation de l’économie, la plupart de ces métiers portés par l’innovation nécessitent la pratique de langues étrangères comme l’anglais, l’allemand ou encore le mandarin. Les marchés se déplacent vers les pays émergents et les industries recherchent des techniciens, des commerciaux et des chargés d’affaires prêts à voyager aussi bien au Brésil qu’en Inde ou en Chine.

Près de 110 000 recrutements* sont prévus en moyenne chaque année tous métiers confondus! Il y a donc de nombreuses opportunités professionnelles à saisir dans nos industries où 92% des salariés sont en CDI !

Quels profils de candidats intéressent les entreprises ?

Si dans tous les secteurs, les entreprises recrutent des soudeurs, des mécaniciens, des techniciens de maintenance, des usineurs, des chaudronniers, les innovations actuelles et futures renouvellent profondément les façons de travailler, de produire et de concevoir. Les professionnels de la maintenance par exemple travaillent de plus en plus avec un smartphone et peuvent détecter et même prévenir les pannes des machines à distance.

Les entreprises attendent de la créativité, de l’adaptabilité et une capacité forte à travailler en équipe de la part des candidats. La maîtrise des langues est très importante aussi pour échanger avec des équipes présentes à l’international.

Les entreprises accueillent en particulier à bras ouverts les profils de niveau Bac+2 ! Pour se former aux métiers de l’industrie, l’alternance est tout indiquée ! Pour preuve, près de 81% des apprentis formés chaque année au sein des Pôles formation UIMM trouvent un emploi dans les 6 mois suivant leur formation.

Pour découvrir toutes les opportunités d’emploi dans l’industrie rendez-vous sur lindustrie-recrute.fr.

Pour aller plus loin